19 octobre 2014
14 h 00 minau18 h 00 min

Venez découvrir, le temps d’un après midi, la cuisine aristocratique au temps de François 1 er, Catherine de Medicis…Démonstration de recettes de cuisine Renaissance avec Toques & bus à 14H45 et à 16H dans la grande galerie du château. A déguster sur place :  dessert aux pommes et aux épices, darioles, riz au amandes, rissoles aux raisins mais également une sauce de l’époque pour accompagner les poissons et les viandes.

darioles_kerjeanDessert pommes épices Renaissance

Tarte Bourbonnaise Renaissance

 

 

 

 

 

Visites commentées de l’exposition « Humeurs Gourmandes » avec l’historien de l’alimentation Florent Quellier à 14H30 et à 15H45.

A 17 heures et toujours dans  le cadre de la semaine du goût, le château de Kerjean dans le Nord Finistère situé au sud de Morlaix organise dimanche un grand goûter participatif. A vous de faire partager votre meilleure recette, qu’elle date de la Renaissance ou pas! Une entrée gratuite pour chaque gâteau apporté. 

Toques & bus vous donne quelques recettes pour obtenir votre sésame :  A vous de jouer ! 

Darioles de Crème/Viandier de Taillevent

Pour la pâte brisée :

80 g de beurre fondu, 160 g de farine, 1 pincée de sel, 3 c à s d’eau, 1 œuf éventuellement

Pour la garniture :

500g de crème fraîche, 4 œufs entiers, 200 g d’amandes en poudre, 120 g de sucre

Mélanger rapidement tous les ingrédients de la pâte. Foncer un plat à tarte ou plusieurs petits moules. Mélanger tous les ingrédients de la garniture et verser sur la pâte.

Mettre à cuire à four chaud 240 ° C pendant 10 minutes puis baisser le feu à 180 ° C pendant 20 minutes environ.

 

Brugnes/ Beignets à la sauge/ Viandier de Taillevent

Huile pour friture, 1 branche de romarin, Sucre pour saupoudrer

Pour la pâte à frire : 250 g de farine, ½ verre d’eau, ¼  verre de  vin blanc, 1 c à s de miel, 1 c à c de feuilles de sauge finement hachées.

Mélanger tous les ingrédients de la pâte en la fouettant bien, il ne faut pas de grumeaux.

Dans une poêle, mettre l’huile avec  la branche de romarin. Faire chauffer très fort.

Faire tomber les beignets (1 c à c de pâte) dans l’huile chaude. Les retourner. Faire égoutter sur du papier absorbant et saupoudrer le sucre.

Servir chaud.

 

Crème frite 

6 jaunes d’œufs, 10 cl de lait, 100 g de beurre, 200 g de crème fraîche liquide, 250 g de sucre, 150 g de pain rassis broyé finement. Pour le parfum : 1 pincée de cannelle en poudre ou le zeste d’un citron ou 2 c à s d’eau de fleur d’oranger

Pour la cuisson : 100 g de beurre, 2 œufs entiers, 50 g de chapelure

Dans un bol, battre les œufs et avec le lait. Dans une casserole faire fondre le beurre, la crème fraîche et le sucre. Ajouter la mie de pain. Parfumer avec votre choix.

Retirer la casserole du feu et incorporer les œufs battus en remuant sans cesse , jusqu’à ce que la crème épaississe.
Couler cette crème dans un plat creux préalablement graissé. Laisser refroidir. Couper en petits morceaux carrés que l’on passe dans une panure d’œufs et de chapelure et faire frire dans le beurre bien chaud dans une poêle. Egoutter sur du papier absorbant. Saupoudrer de sucre.

Toutes ces recettes  sont extraites des manuels de cuisine de l’époque « Le viander de Taillevent ou le  Livre fort excellent de cuisine » publiées par Jeanne Bourin dans « Cuisine Médiévale pour tables d’aujourd’hui »

Partager cet article
Facebook Twitter Email

Laisser un commentaire



× trois = 6